CERVEAU ET MOELLE EPINIERE

Les symptômes neurologiques sont un motif fréquent de consultation. Ils sont dominés par les céphalées (maux de tête), un déficit neurologique, les vertiges, les troubles de la mémoire.

L’imagerie est au cœur du diagnostic et de la prise en charge du patient ayant une symptomatologie neurologique.

L’IRM, EXAMEN DE PRÉDILECTION

Par son excellente résolution en contraste, l’IRM (Imagerie par résonance magnétique) est de loin la technique la plus précise et la plus exhaustive d’exploration du cerveau et de la moelle épinière. Elle permet de visualiser la substance blanche et grise du cerveau, les méninges qui l’enveloppent, les vaisseaux (artères et veines) qui l’irriguent, le liquide cérébrospinal, l’émergence des nerfs crâniens et renseigne sur leurs pathologies respectives.

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris
Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

Elle est indiquée pour les patients présentant un déficit neurologique brutal (paralysie d’un membre ou du visage, trouble du langage, trouble visuel, perte d’équilibre) à la recherche d’un accident vasculaire ischémique ou hémorragique. L’IRM est capable de détecter ainsi des accidents vasculaires ischémiques de la taille d’un point dès les premières heures des symptômes.

Déficit neurologique brutal

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

L’angioIRM permet d’analyser la circulation artérielle cérébrale et de chercher une occlusion ou un rétrécissement artériel, un anévrysme artériel ou une malformation artérioveineuse. L’IRM évalue le retentissement des facteurs de risque cardiovasculaires sur le cerveau.

Circulation artérielle cérébrale

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

Elle est l’examen de choix pour la recherche des causes de céphalées, telles qu’un saignement dans le cerveau ou entre ses enveloppes, une thrombose veineuse, des anomalies de calibre des artères intracrâniennes ou dans leur trajet cervical, des modifications de la pression du liquide cérébrospinal, telles qu’un obstacle à sa circulation provoqué par une tumeur.

Céphalées

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

Les coupes submillimétriques obtenues par l’IRM offrent la possibilité d’étudier des structures fines comme les nerfs crâniens chez des patients ayant des douleurs faciales, des vertiges, une paralysie faciale, une modification de l’odorat ou du goût, des troubles visuels ou de l’oculomotricité.

Nerfs crâniens

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

Devant des troubles sensitifs, l’IRM cérébrale et de la moelle épinière peuvent déceler des anomalies de la substance blanche orientant vers une sclérose en plaques.

Troubles sensitifs

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

L’IRM est l’examen prescrit en cas de troubles de la mémoire permettant d’apporter des éléments dans le diagnostic de la maladie d’Alzheimer par l’estimation du volume des hippocampes. Sa précision est également utilisée pour étudier les causes  d’épilepsie.

Troubles de la mémoire

L’Institut de radiologie de Paris s’est doté en 2017 de deux nouvelles machines d’IRM GE Signa Artist, offrant des temps d’acquisition plus courts et des séquences de meilleure qualité.

Les séquences de diffusion et de tenseur de diffusion permettent la visualisation d’infarctus de petite taille notamment en cas de suspicion d’accident ischémique transitoire, ainsi que la confirmation d’un ictus amnésique.

Dans notre centre sont disponibles les séquences d’IRM multimodale incluant spectroscopie mono et multivoxel, ASL (arterial spin labelling), perfusion, utiles dans la caractérisation des tumeurs et dans le suivi post-thérapeutique.

L’étude de la vascularisation cérébrale est obtenue grâce à différentes séquences : ARM 3D TOF pour la circulation artérielle intra-crânienne, ARM veineuse intracrânienne, toutes deux sans injection de produit de contraste, ARM des TSA (troncs supra-aortiques) pour l’étude du trajet cervical des artères intra-crâniennes mais également une ARM dynamique permettant une résolution temporelle utile pour le diagnostic des malformations vasculaires intracrâniennes.

LE SCANNER

Le scanner est un examen en coupes, utilisant des rayons X, qui peut être prescrit pour l’exploration du cerveau. Néanmoins, il est moins performant que l’IRM pour déceler des anomalies de petite taille ou étudier la fosse postérieure qui contient le tronc cérébral et le cervelet.

La place du scanner dans l’imagerie cérébrale est limitée au traumatisme crânien et aux contre-indications de l’IRM: patients porteurs de pace-maker, susceptibles d’avoir reçu un corps étranger métallique dans les yeux, claustrophobes ou chez qui une immobilité prolongée ne peut être obtenue (sujets âgés).

Imagerie du cerveau et de la moelle épinière l Institut de radiologie Paris

NOS SPÉCIALISTES

Dr Mina PETKOVA
Dr Audrey LACAN