BIOPSIES ET PONCTIONS DU SEIN ET DES GANGLIONS AXILIAIRES

PRINCIPE DE L’EXAMEN

La microbiopsie mammaire ou ganglionnaire (ou biopsie sous échographie)

Quand l’anomalie à prélever est détectable en échographie, on privilégie cette technique comme mode de guidage, avec prélèvement de fragments de tissu mammaire, à l’aide d’une aiguille adaptée à cet usage.

La macrobiopsie mammaire stéréotaxique

Si la lésion n’est pas visible en échographie mais uniquement en mammographie, comme c’est souvent le cas des microcalcifications, le prélèvement nécessite un guidage mammographique. Ainsi, le radiologue cible l’anomalie grâce à un guidage couplé à une mammographie pour faire un prélèvement de fragments de tissu mammaire, à l’aide d’une aiguille adaptée à cet usage.

La cytoponction mammaire

Lorsque la lésion est liquide, une simple aspiration de ce liquide est possible par un ciblage échographique.

Le repérage pré-opératoire

Dans certains cas, pour une chirurgie plus rapide et avec une incision plus réduite, les chirurgiens demandent un repérage de la lésion déjà biopsiée, par mise en place sous guidage échographique ou mammographique d’un fil métallique au sein de la lésion. Des contrôles mammographiques de la bonne position sont réalisés et le fil est protégé sur la peau par un pansement. Ce fil est gardé par la patiente jusqu’à l’intervention.

LE DÉROULEMENT DE L’EXAMEN

La microbiopsie sous échographie ou la cytoponction

Vous êtes allongée sur le dos. Après anesthésie locale, le radiologue cible l’anomalie par l’échographie en temps réel. Des prélèvements successifs sont ensuite réalisés.

La macrobiopsie stéréotaxique

Vous êtes en position allongée ou assise, le sein est comprimé pour améliorer la précision du geste. Après anesthésie locale, le repérage est assisté par ordinateur. Des prélèvements successifs sont ensuite réalisés avec un système d’aspiration. Ils sont envoyés de manière sécurisée et identifiée au laboratoire pour analyse au microscope. Le laboratoire fait ainsi le diagnostic.

Un pansement est mis en place après le geste. Il est imperméable et permet de prendre votre douche de manière habituelle.

L’examen est dans la très grande majorité des cas très bien toléré. La reprise d’une activité normale est tout de suite possible en évitant de porter des charges lourdes et en évitant la pratique du sport, cela pendant quelques jours.

La durée du geste est d’environ 15 minutes pour une microbiopsie, 5 minutes pour une cytoponction et 20 minutes pour une macrobiopsie.

Biopsie et ponction du sein et des ganglions axiliaires l Institut de radiologie de Paris

CONTRE-INDICATIONS

La prise d’anticoagulants est une contre-indication relative. Si possible, on vous proposera de les arrêter momentanément selon l’accord de votre médecin traitant.
Il est préférable de ne pas prendre d’aspirine durant la semaine précédant la biopsie.

PRÉPARER SA VENUE

  • Douleur modérée et transitoire
  • Hématome local
  • Votre ordonnance
  • Votre carte Vitale et de mutuelle
  • Vos anciens examens (mammographie, échographie, IRM mammaire)
  • Les produits prescrits (compresses, Xylocaïne)

Il faut compter une heure entre l’arrivée au cabinet et le départ avec les clichés et le compte rendu.

Le compte rendu du geste réalisé vous est remis et un exemplaire est envoyé au médecin. Les prélèvements effectués sont envoyés par nos soins au laboratoire d’anatomopathologie qui envoie le résultat à votre médecin sous une dizaine de jours.